Arcachon,

un peu d'histoire



L'histoire d'Arcachon fut toujours intimement liée à la mer. Avant même que le site d'Arcachon ne soit érigé en commune (dans la première partie du 19 ème siècle), le site était déjà apprécié pour la qualité de son climat. En 1823, un marin du nom de François Legallais ouvre un établissement de bains de mer visant une clientèle aisée.

Mais le destin de la ville fut surtout marqué par les frères Péreire, richissimes banquiers et propriétaires du chemin de fer entre Bordeaux et La Teste. Ils décidèrent de prolonger la ligne jusqu'à Arcachon avec l'idée de faire de cet endroit un pole commercial et portuaire.

La ville fut déclarée commune par décret impérial en 1857. Lamarque de Plaisance est le premier maire de la commune d'Arcachon. Le projet commercial n'eut pas un grand succès, mais les frères Péreire développèrent le tourisme estival et thermal. Cette double vocation est à l'origine de la division d'Arcachon en deux villes: la ville d'été longeant la baie et la ville d'hiver juchée sur la dune surplombant Arcachon. A partir de ce moment là, la ville ne cessa de s'enrichir d'établissement incitant au luxe et à la détente comme le célèbre Casino de la plage construit en 1853 appelé également Château Deganne du nom de son constructeur

Inspiré par le château de Boursault sur les bords de la Marne, son style était très avant-gardiste pour l'époque (remarquez la salle de reception panoramique avec vue sur la mer). Voici une vue du casino du coté boulevard de la plage ainsi qu'une photo prise durant l'occupation allemande, période pendant laquelle le casino fut réquisitionné par l'occupant (remarquez le mot SOLDATENHEIM sur la façade).

Les constructeurs de la ville furent également inspirés par le style colonial avec le Casino mauresque

appelé également Casino de la forêt à cause de son emplacement géographique dans le parc mauresque sur la dune boisée de la ville d'hiver. Après avoir eu son heure de gloire, il fut plus ou moins délaissé et finit par être détruit par un incendie en 1977...

Parmi les anecdotes amusantes sur les célébrités qui séjournèrent à Arcachon, en voici une croustillante tirée du Guide du routard. Dans la ville d'hiver, il y a une allée du Moulin Rouge en hommage au grand peintre Toulouse Lautrec qui passait ses vacances à Arcachon. Ce dernier avait une maison au bord de la plage et aimait se baigner nu. Comme les voisins protestaient, il construisit pour se cacher une palissade sur laquelle il peignit...des dessins obscènes. Les propriétaires suivant détruisirent la palissade (et les dessins avec !) Depuis , les héritiers n'ont plus assez de doigts pour se les mordre :-)